Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Chroniques de Saint-Rémy l'Honoré

Tout ce qui tourne autour de Saint-Rémy l'Honoré : vie associative, vie locale, les échos du conseil municipal, tout tout .... sur notre village... sans oublier l'agenda local, vu par un saint-rémois, conseiller municipal


Saint-Rémy l'Honoré, visite de M. le sous-prefet de Rambouillet

Publié par vivre a st-remy l'honoré (yvelines) sur 20 Octobre 2011, 18:49pm

Catégories : #Chroniques locales

Ce jeudi 20 novembre 2011, Monsieur Marc Chappuis,  sous-préfet de l’arrondissement de Rambouillet  a été reçu  par une délégation d’élus de la commune de Saint-Rémy l’Honoré.

 

Nouvellement arrivé sur la circonscription de Rambouillet, fin janvier 2011,  M. Marc Chappuis,  représentant de l'État,  a  lors de cette visite de courtoisie, rencontrer une délégation d'élus locaux pour se faire présenter le village de Saint-Rémy l’Honoré.

 

A son arrivée, sur la commune de Saint-Rémy l'Honoré, Monsieur le sous-préfet a pu remarquer,  que l'avis des  saint-rémois, n'était pas unanime  quant au  projet d’aménagement du centre village avec ses  59 appartements, logements qui représenteront une arrivée de 160 nouveaux habitants.

 

Avisés, de la visite de M. le Préfet par Monsieur le Maire,  des saint-rémois  ont communiqué cette information au président de l'association.

Afin de montrer à Monsieur le sous-préfet, que certains projets ne font pas l'unanimité des saint-rémois, une opération d'affichage, a été montée dans la journée.

 

Le choix de ne pas associer les habitants, a été privilégié. Rappelez-vous les pétitions engagées pour la fermeture des chemins ruraux avec la pose de portails, mais aussi l'aménagement des 15 appartements en centre village, l'association de Sauvegarde avait été fortement discréditée par la mairie aux yeux des saint-rémois signataires. 

 

Le but de cette opération de communication "coup de poing" était avant tout de montrer qu'un grand nombre de saint-rémois étaient en désaccord avec  l'option choisie par une poignée d'élus.

 

L'association défend l'option d'un aménagement de petites maisons de ville qui permettrait l'installation de famille avec un ou plusieurs enfants.

 

Dans le projet validé par la majorité municipale, c'est bien la rentabilité maximum (petits appartements) qui a été choisie au détriment de la qualité de vie et d'un développement modéré.

 

Le président de l'association invectivé par le Maire de Sain-Rémy

Monsieur le Maire a invectivé le président de l'association en présence de M. le sous-préfet et de conseillers.

Des propos véhéments, dénonçant l'action menée, et annonçant qu'il y aurait un coût à payer, pour le président, qui n'a pas répondu à l'attaque prévisible.


Ci-dessous, les photos des panneaux situés :

1 - à l'entrée du village,

2 - sur le site où seront construits les 59 logements

3 - sur le véhicule en stationnement sur la place du village

4 - face à l'entrée principale de l'école.

 

srh_visite-prefet-1_2011-10.jpg srh_visite-prefet-2_2011-10.jpg
 srh_visite-prefet-3_2011-10.jpg  srh_visite-prefet-4_2011-10.jpg



Commenter cet article

vivre a st-remy l'honoré (yvelines) 21/10/2011 17:39



Bonjour,


Par propos véhéments, j'entends : impétueux, prompt à la colère, s'emportant dans les propos tenus, en me désignant du doigt, tout en me faisant comprendre que ce n'était pas le jour pour mener
ce type d'action !!


Quand aux  propos tenus,  Monsieur le Maire  a clairement dit qu'il s'en rappellerait, et qu'il y aurait un coût à payer : la phrase a été très claire.


Notre prochaine rencontre (s'il y a une) sera certainement très houleuse.


Il est bon "veilleur..." que vous ayez posé la question sur l'affichage sauvage effectué.


Les panneaux posés sont c'est certes répréhensible. Les panneaux ne sont restés que quelques heures et enlevé avant le départ de M. le sous-prefet.


Quand au panneau du constructeur de 4X3, il faut une autorisation de la mairie, qui n'a été affichée nulle part. A-t-elle été faite, un doute subsite !!.


La loi est prècise concernant l'affichage publicitaire. Elle doit repondre à certaines normes,  non respectées dans le cas présent


Son implantation par rapport aux limites du terrain, de la chaussée, la sécurité routière, la surface d'un affichage dans une commune de moins de 2000 habitants, tout cela est règlementé. Comme
le prévoit la Loi pourquoi le conseil ne vote-t-il pas une taxe, qui est de son ressort....


Il y a beaucoup à dire là dessus...


 


à bientot "veilleur..."



dupontdurand 21/10/2011 10:00


pouvez-vous nous résumer les "propos véhéments" de M. le Maire?
qu'entend-il quand il annonce "qu'il y aurait un coût à payer"- l'affichage "sauvage" va-t-il être soumis à amendes? a-t-il endommagé des terrains privés? a-t-il "pollué" le paysage- et si oui,
alors que dire du "4x3" du panneau du constructeur?....


Archives

Articles récents